Pendant un voyage en Russie en 2017, des invités allemands du monde du cheval ont été interviewés:

- Julia Schmid et Norbert Freistedt, gérants d'un élevage et d'un centre d'entrainement de chevaux de sport

- Anja Beran et Vera Munderloh, fondatrice et associée d'un centre international de formation de chevaux au dressage classique.

Tous les quatre ont voyagé avec Herbert Blatt (membre du comité de direction de l'association allemande des Akhal Tékés) dans le but de pouvoir se faire enfin leur propre idée sur qui est l'akhal téké.

Et leurs impressions ont été très positives!

Les experts de concours complet, Julia Schmid et Norbert Freistedt, ont été impressionnés par ces purs-sangs. Ils présentaient tous un bon modèle, sautaient très bien, étaient réactifs dans les sauts et avaient l'intelligence de la barre. Le but du voyage pour Julia Schmid était la recherche d'un cheval prés du sang, autre que PS anglais, pour du concours complet et elle trouva en l'akhal téké un cheval sain, avec des moyens et qui, grâce à sa robe, est en plus magnifique. Preuve de leur intérêt pour ce cheval, Julia Schmid et Norbert Freistedt possèdent plusieurs akhal tékés, dont le fameux étalon Amadei Geli, sur lequel nous avions écrit un article précédemment.

Anja Beran et Vera Munderloh cherchaient, elles, un cheval pour du dressage. Elles relèvent d'autres caractéristiques comme la légerté de ses mouvements, un galop hors du commun, son élégance et son confort. Anja Beran et Vera Munderloh ont découvert des chevaux présenant de la cadence et du rythme, une encolure et un dos court, ainsi que de belles allures, ce qui est important pour un cheval de dressage.

Et les deux ont trouvé le cheval de leurs rêves puisque Degni Shael a rejoint leurs écuries depuis quelques années pour être formé au dressage classique; ce hongre Akhal Téké n'a rien à envier à ces congénaires hispaniques dans des mouvements tels que le piaffé ou le pas espagnol.

En un jour, ces quatre cavaliers ont pu observer et monter de nombreux akhal tékés. Ceci a été rendu possible sur le magnifique site équestre Uspensky géré par Viktor Vorosov. On pourrait croire que la Russie est plus archaique dans son système d'élevage et d'entrainement. C'est FAUX! Uspensky offre un environnement professionnel aux cavaliers avec des installations à faire pâlir de jalousie de nombreux centres d'instruction. La délégation allemand a trouvé des chevaux trés bien dressés. Les chevaux ont été présentés en liberté (également saut en liberté) ainsi que sous la selle, de sorte à avoir une appréciation complète du cheval.

 

  • La vidéo originale peut être visionnée: ici

De quels akhal tékés et personnes est-il question dans le film:

Elevage Shael de Leonid Babaev: http://shael-teke.ru/en/

Centre équestre Uspensky sous la direction de Viktor Vorosov: http://akhal-teke.net/en/

 

Plus d'information sur les interviewés:

Julia Schmid: https://www.schmid-urspring.de/

Norbert Freistedt: http://www.norbert-freistedt.de/

Anja Beran: https://www.anjaberan.de/

Vera Munderloh: https://www.anjaberan.de/anja-beran/vera-munderloh

 

*** Vous souhaitez en savoir plus sur ces chevaux? Nous nous réjouissons de votre appel ou email ***

10.09.2019 10:18